Dans mon bocal

La planète à crédit.

Aujourd’hui mercredi 2 août 2017, nous avons épuisé les ressources de notre planète pour l’année. Nous vivons à crédit.

Si cette information a commencé à faire le tour des médias et va être largement repris tout au long de cette journée, quel va être l’impact d’une telle information sur les citoyens ? Va-t-elle favoriser des déclics, des prises de conscience, des actions individuelles ?

Aujourd’hui plus que jamais, je suis convaincue que le mode de vie Zéro Déchet (ZD) est une alternative pour renverser la donne et préserver les ressources naturelles. Car changer notre manière de consommer finira par obliger les industriels à revoir leurs modèles, les entreprises à proposer des solutions ni polluantes ni dangereuses pour nos santés. C’est notre pouvoir de consommateur.

A tort, on pense que le changement est compliqué, cher et contraignant à mettre en place. Hors, depuis deux ans que j’ai entrepris cette transition, je n’y ai vu que des bienfaits, autant sur ma santé que sur ma qualité de vie et mon bien-être en général.

Cette journée est donc une bonne occasion de revenir sur tout les bienfaits de ce style de vie, au-delà de l’impact positif sur l’environnement. Car ce que le Zéro Déchet apporte à ma vie va très au-delà et c’est aussi pour cela que je ne reviendrai jamais en arrière.

Prendre du plaisir à apprendre, tout en préservant ma santé et mon porte-monnaie

Il y a tellement de petites choses simples, sympas, pas chères à mettre en place pour changer ses habitudes et réduire ses déchets…

Depuis que je suis en transition vers le ZD, j’ai appris plein de choses, je me casse beaucoup moins la tête à descendre les poubelles, je fais moi-même ma lessive, mes crèmes, mon dentifrice, je garde mon argent pour l’essentiel, j’ai réduit les petites maladies et les allergies

Et c’est très stimulant de continuer à apprendre, ça alimente la curiosité, stimule l’esprit et apporte beaucoup de plaisir au quotidien.

Ma vie sociale est riche de belles rencontres

Une Libération – 2 août 2017

Je rencontre beaucoup de monde, de tout horizon, avec qui les échanges sont riches et stimulants.

Qu’il s’agisse d’autres blogueuses ZD, de projets et de marques inspirantes, de lieux alternatifs, des personnes qui assistent à mes ateliers et conférences… Je me nourris de ces échanges qui à chaque fois sont source d’enthousiasme, d’inspiration et me donne une énergie de dingue.

Ca donne à voir la vie du côté positif et ça aide à garder son optimisme, même dans les moments les plus difficiles.

Quand on sait l’importance qu’à la qualité de notre vie sociale sur notre santé physique et morale… Cela n’a pas de prix.

Je suis mieux dans ma peau

Agir à son échelle a non seulement un impact positif sur la planète, mais aussi sur soi-même. Car donner du sens à tous les gestes du quotidien, être en phase avec ses valeurs, savoir qu’on ne contribue pas (ou moins) à la destruction de notre belle planète, ça nous aide à nous sentir plus serein, plus heureux.

La richesse des rencontres, la multitude de choses qu’on apprend et le plaisir qu’on y prend participent grandement à :

  • Trouver son propre équilibre : ce qui est bon pour la planète est bon pour moi aussi, et j’adapte mon mode de vie ZD à mes propres contraintes liées à mon style de vie, la ville où j’habite, mon travail…
  • S’affirmer : ce mode de vie étant encore en marge, il faut sensibiliser son entourage parfois sceptique. On apprend ainsi à construire un discours en s’adaptant à celui qui le reçoit. Là-dessus mon mantra est « L’important n’est pas de convaincre mais de donner à réfléchir » de Bernard Weber.
  • A pratiquer le lâcher-prise : prendre de la distance avec les opinions des autres car au fond de nous, nous sommes convaincus de notre démarche. C’est un travail sur le long terme mais en pratiquant le minimalisme, on progresse à faire la part des choses et à ne donner de l’importance qu’à l’essentiel, l’important, ce qui participe activement à notre bien-être, à notre bonheur.

Essayez, vous verrez  😉

Favoriser le déclic

Source : Global Footprint Network

Je crois aussi beaucoup à la notion de déclic.

J’anime régulièrement des ateliers et des conférences sur le ZD et le minimalisme. Les gens me disent souvent que ça a permis de provoquer une réaction et de changer une (ou plusieurs) de leurs habitudes.

Les déclics peuvent être divers et variés.

Pour moi ce fut essentiellement le constat de tous les déchets générés pendant les distributions de ma ruche (après une réflexion plus globale qui mûrissait depuis quelques années). Mais cela peut être une situation financière difficile qui oblige à revoir son mode de consommation, un problème de santé, la vue d’un documentaire, la participation à un atelier, une simple discussion…

Les déclics sont potentiellement partout, à nous d’être suffisamment réceptif pour les voir 😉

Alors, cet article fera-t-il l’effet d’un déclic sur vous ?? Je l’espère !

Pour ceux qui ont initié le ZD dans leur vie, ça vous parle tous ces bienfaits ?

Pour aller plus loin : 
Zero Waste France
Global Footprint Network
Datagueule sur l'impact de l'industrie de la viande sur l'environnement
Publicités

2 thoughts on “La planète à crédit.”

  1. Bonjour,
    Au delà de l’approche écologique, je met souvent en avant l’avantage en terme de gain de temps!
    Par exemple, acheter en vrac directement avec ses bocaux simplifie beaucoup le rangement derrière! (tout en permettant de bien doser)

    Ensuite, ça signifie aussi moins de poubelle.
    On est passé à une poubelle de 20 litres dans la cuisine, donc, moins de poubelle, moins d’effort à faire pour les sortir, les ranger, …

    Ainsi, malgré les travaux, et les déchets liés, on fait moins de poubelle que les voisins!
    Donc effectivement, c’est efficace.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s