Non classé

Adieu solutions jetables !

Savez-vous qu’on jette plus de 2000 disques démaquillants par an ? Et combien de rouleaux de sopalin, de serviettes en papier ou de kleenex remplissent nos poubelles… Alors qu’il suffit de les remplacer par des solutions lavables (qui s’entretiennent facilement et sans réelle contrainte) pour réduire de manière considérable la taille de nos poubelles…. L’effort est moindre pour un résultat visible et esthétique si on le souhaite (DIY bonjourrrr).

dechets evites avril 2016
Les chiffres publiés par Lamazuna parlent d’eux-même…

Depuis quelques mois, ont donc disparu de chez moi sopalins, cotons démaquillants, serviettes en papier et kleenex*. Et ça bien un bien fou ! Pourquoi ? Parce que cette étape est relativement facile à mettre en place, peu voire pas du tout coûteuse et le résultat est visible à l’oeil nu : vos poubelles ne se remplissent plus comme avant !

 

Dans la salle de bain

Je nettoie désormais mon visage à l’aide de disques en coton ou lingettes lavables. J’ai un petit stock de 5 lingettes en bambou bio et de 5 disques en coton lavables. J’ai une préférence pour les lingettes, plus souples et plus douces, elles sont aussi plus grandes. J’aurais donc tendance à développer ce stock là si besoin. Mais comme je fais plusieurs petites machines par semaine (à cause du sport essentiellement), je n’ai pas besoin d’en avoir plus.

 

disque-demakeup-lavableMon petit matos : disques Anaé dispos en Biocoop, et lingettes en bambou pour bébé (ne me demandez pas comment je me suis retrouvée sur un site pour enfant s’en même m’en rendre compte !).
Coût : moins de 15€ pour une durée de vie illimitée.
Entretien : à la machine au quotidien + un bain de percabonate de soude de temps en temps pour blanchir le tout.
Quid du vernis : comment retirez-vous votre vernis ? Pour le peu de fois où j’en mets je galère avec le papier toilette… Je suis preneuse de vos idées.

 

Dans la cuisine

serviettes-de-tableJe prends désormais mes repas avec ma serviette en tissu, et j’ai bien-sûr un stock pour les invités qui se font très bien à cette nouvelle habitude! Aucun investissement nécessaire, les serviettes ont été récupérées dans le graaaand stock de la maison familiale. Je vide les placards de ma mère qui n’est jamais contre retrouver un peu d’espace. Tout le monde est content comme ça !

Mon petit matos : 5 serviettes qui allègent les tiroirs surchargés de ma mère (et qui attend avec impatience que je veuille augmenter mon stock)
Entretien : à la machine, minimum à 40°.

 

Les mouchoirs en tissu de mon grand-père

*Pour le moment, je n’ose pas encore sortir en société avec mon mouchoir en tissu. Je ne suis pas encore prête à assumer les regards moqueurs, voire dégoutés des amis ou collègues. Du coup, pour le moment, c’est juste ma poubelle qui en profite. Mais je ne désespère pas de m’affirmer et de me montrer telle que je suis au grand jour 🙂
En attendant, je suis ravie d’avoir hérité des jolis mouchoirs de mon grand-père (je n’ai malheureusement pas retrouvé ceux de mon enfance) et de me rappeler à lui quand j’ouvre mon tiroir.

Mon petit matos : une dizaine de mouchoirs plus ou moins grands en coton.
Entretien : à la machine, minimum 40° et quand je lave mes draps, à 60°.
Le petit plus : tellement moins irritants que les kleenex en période de rhum !
DIY/Upcylcing : un vieux pyjama ou un tee-shirt troué ? Faites-en des carrés pour vous moucher!

S’il fallait conseiller quelqu’un qui se lance dans une démarche zéro déchet, je lui dirai de commencer par ces petites étapes. Parce qu’elle ne sont ni trop contraignantes, ni onéreuses, et que le résultat est visible immédiatement.

Et vous, par quoi avez-vous commencé ?  Quelles sont vos marques préférées ?
Qui ose sortir son mouchoir en tissu ? Quelles remarques farfelues avez-vous entendues ?

Publicités

7 thoughts on “Adieu solutions jetables !”

  1. À propos de vos mouchoirs, j’pense que si tous vos efforts sont éco, personne ne vous jugera! 🙂 Quand j’ai commencé à utiliser un mouchoir je sentais aussi nerveux, mais en fait personne a fait des commentaires 🙂

    J'aime

      1. Je plussoie la remarque de Sincerelypeggy : aucun commentaire de la part de l’entourage quand on sort un mouchoir tissu. Au pire, un vague scepticisme, au mieux des félicitations (et quand je rajoute que c’est ceux de mon grand-père, le côté sentimental vient à bout des sceptiques).
        Et de toute façon, des sceptiques, y en aura toujours, c’est pas pour ça qu’il ne faut rien faire

        Aimé par 1 personne

  2. Moi aussi je lève la main : oui, j’ose sortir mon mouchoir en tissu… Malgré certaines réprobations… Pas forcément d’inconnus, qui n’osent certainement pas dire ce qu’ils en pensent et c’est tant mieux, mais plutôt de la part de ma famille. Tant pis, j’assume. Et en plus, c’est tellement vrai ce que tu dis, c’est tout doux quand on a le rhume, je n’ai plus jamais le nez irrité à force de me moucher (ça plus une petite goutte d’huile le soir, pour apaiser) !

    Pour les serviettes en tissu, c’est chouette aussi, et mes invités s’y font également. Nous les avons prises chez ma tante, à l’occasion de notre mariage, qui était zéro déchet (ou presque) ! Depuis, on les a adoptées.

    Aimé par 1 personne

  3. Même logique pour moi.
    Mouchoir tissu à la maison, mais encore papier pour l’extérieur (enfin surtout le boulot).
    Faut dire qu’au boulot, le côté écolo/simplicitaire/décroissant/autre il existe pas vraiment.

    Mais bon, la moitié du temps c’est déjà un bon pas!! 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s